A quoi sert un composteur ?

Le compostage est un processus absolument naturel qui vous permet de transformer les substances organiques pour fertiliser la terre. Ces substances sont présentes dans vos restes de nourriture, déchets de cuisine, mais aussi des déchets « verts » de votre jardin tels que de vieilles plantes, des branches, des feuilles séchées, etc. Grace au composteur qui optimise les conditions de développement des micro-organismes, ce processus est rendu possible de manière complètement autonome et dans des délais plus courts.

Comment fonctionne le composteur ?

Il faut savoir que le composteur n’est autre qu’un conteneur où les déchets organiques sont insérés et transformés. Le compost est obtenu à la suite du processus de bio-oxydation et d’humidification des matières organiques par l’action des macro et micro-organismes. Le processus est divisé en deux phases appelées respectivement « active » et « maturation ».

Pendant la phase active, il y a une activité intense des micro-organismes qui dégradent les fractions les plus facilement dégradables. Ce processus se déroule par hydrolyse et dure quelques semaines. La deuxième phase amène la fraction la moins dégradable à être concentrée et humidifiée. La durée de la phase de maturation est d’environ 2 à 3 mois.

Quels sont les différents types de composteur ?

En général, il y a trois types de composteur : le bac à compost, la litière de vers de terre et le bac à compost rotatif. Le bac peut être cylindrique ou cubique, fait en bois ou en plastique. Un bac en bois assure plus d’isolation et l’intérieur du compost est moins affecté par les changements de température. Le plastique garantit une plus grande durabilité. Pour le composteur de type litière de vers de terre, les vers se nourrissent de matières organiques et produisent d’excellents excréments utilisés comme engrais. Le composteur rotatif, quant à lui, a une forme cylindrique et est capable de tourner sur lui-même au moyen d’un système à manivelle. En faisant tourner le conteneur, la phase de mélange n’est pas nécessaire, ce qui doit être fait dans les deux cas précédents.

Pourquoi le compostage domestique ?

Le compostage domestique est l’une des « meilleures pratiques » de réduction de la production de déchets. Il réduit d’environ 30 % les déchets destinés à être éliminés. C’est aussi un moyen concret et pratique d’aider la nature et l’environnement, car le résultat est entièrement naturel et en plus, il réduit l’impact environnemental des activités liées à l’élimination des déchets, notamment sur le transport de ces derniers. Le compostage transforme les déchets organiques, normalement volumineux et biodégradables, en sols fertiles. Mais le plus important, c’est que l’usage du composteur aide à limiter l’utilisation d’engrais chimiques.

Comment protéger ses plantes et cultures l’hiver ?
Pour des arrosages écolo et économiques : misez sur un récupérateur d’eau !